Le sexe, la Bible et la religion

Je sais que par les temps qui courent, aller à la messe le dimanche, c’est parfois la croix et la bannière aussi bien pour moi que pour vous. Alors je n’attendrai pas qu’on soit le jour du Seigneur, ni le temps de porter une soutane. L’espace de ce billet, permettez que je me meuve en pêcheur d’âmes ou plutôt en confesseur de vos péchés…

Bien aimés dans le seigneur « Schalom ! », que la paix soit avec vous.

De nos jours, la moralité et les valeurs sociales régressent malheureusement. Ce qui est mauvais aux yeux du Seigneur devient la mode. Demeurer vierge jusqu’au mariage est désormais plus honteux que glorieux, et se revêtir de tuniques impudiques procure plus de respect que le fait de s’habiller décemment. Il est désormais permis par endroits sur la terre aux personnes de même sexe de se marier et l’infidélité est plus facilement tolérée qu’auparavant ; je ne citerai que ces exemples.

Pourtant il est écrit dans Esaïe chapitre 5 versets 20, « malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui changent les ténèbres en lumière et la lumière en ténèbres (…) ». Vous ne connaissiez sans doute pas ce passage de la Bible ? Maintenant, votre ignorance ne pourra plus être une excuse !

Bien aimés, il ne fait nul doute aujourd’hui que les jeunes ont de plus en plus de difficulté à concilier modernité et respect des principes bibliques et religieux. Je veux parler plus précisément d’amour, de pulsions corporelles, de relations charnelles.

  • L’amour quand il vous prend !
Crédit: Google.com
Crédit: Google.com

Au tout début, vous vous quittez difficilement. Vous avez envie de vous voir tous les jours. Vous multipliez les rendez-vous nocturnes. Les ruelles mal éclairées deviennent le théâtre de vos scènes dignes de spectacles de contorsionnistes de haut niveau. Il arrive même qu’on voit  des gens nés de différentes mères se coller et avancer en rasant des murs comme s’ils étaient des frères et sœurs siamois, au nom de l’amour. Vous devenez sourds et aveugles, enfermés dans une bulle dont vos sentiments sont une serrure inviolable. Plus rien ne peut vous contrarier. Quiconque veut se mettre en travers de vos chemins déchaîne vos foudres. Vous avez l’impression d’être seuls et souverains sur la terre.

Il se passe deux, trois mois ou plus. Vous finissez de vous dire toutes les belles paroles du monde. « Jeux thèmes » ? Vous êtes devenus polyglottes rien que pour vous dire cette seule phrase dans toutes les langues. Les proses d’aucun poème d’amour ne vous sont désormais inconnues.

  • « Cette libido qui réduit l’amour au sexe »

Soudainement, sans rien voir venir, vous avez l’impression d’avoir fait le tour du pot. Vous commencez à vous ennuyer. Il faut qu’on « passe à la vitesse supérieure, qu’on pimente notre relation ». La fameuse phrase : « Si tu m’aimes, faisons l’amour » finit par sortir.

Voyez-vous, il est souvent difficile à concevoir pour les jeunes de rester chastes jusqu’au-delà d’une certaine limite de nos jours. Quand ils sont célibataires, le problème se pose peut être moins. Mais en couple ?

Tiens, tenez cet exemple : un jeune homme de vingt-quatre ans, une jeune dame de vingt-deux. Ils sont tous deux amoureux l’un de l’autre. Chrétiens, il leur est interdit de commettre la fornication avant de s’être mariés. L’Eglise catholique par exemple est officiellement contre l’usage du préservatif. Si un homme et une femme doivent se frotter les muqueuses, il faut qu’ils le fassent légalement et sans craindre de procréer  parce qu’ils seront mariés. En clair, ou vous vous mariez et le faites librement ou soit vous vous abstenez purement et simplement !

Crédit : atasante.wordpress.com
Crédit : atasante.wordpress.com,

Pour revenir à notre exemple ; Nos jeunes en question ont certes atteint l’âge nubile. Mais ils ne peuvent se marier, du moins pas avant quelques années encore. Qui attend de finir ses études, qui de trouver un travail et d’avoir une bonne situation sociale et financière etc. Quel parent accepterait de donner sa fille à un jeune homme qui ne serait pas en mesure de subvenir à ses besoins ? Ne se marie pas qui veut, mais qui peut. D’ailleurs le mariage, c’est l’une des plus grandes décisions que l’on prend, c’est pour toute la vie. Alors mieux vaut ne pas trop se presser, se disent les jeunes.

Quand dans ce couple il y a obstruction de la part de la fille pour passer à l’acte par exemple, le jeune homme est censé faire comment pour vider ses bourses ? S’ils devaient finalement se marier à trente ans, ils passeraient encore six ou sept ans, à se voir et se renifler tout court ? Si le jeune homme jette l’éponge et s’en va tremper son biscuit ailleurs, vous direz qu’il a tort ? Bien sûr que non. Dans vos cœurs, vous direz honnêtement qu’il a raison, la fille là exagère ! L’amour platonique n’est plus possible ! L’abstinence est une prison. Mais pour faire bonne impression, vous me direz ouvertement que s’il aimait la fille, il l’attendrait n’est-ce pas ? On vous connait !

Mais même quand il y a promesse de mariage il semble difficile parfois, permettez la métaphore « d’acheter le produit sans l’avoir essayé ».Et si ça ne marchait pas bien, on fait comment ? Il n’y a pas de garantie.

  • Le monde ou le ciel, un choix des plus difficiles pour les jeunes

Jésus a dit : celui qui met la main à la charrue et regarde en arrière n’est pas digne de moi ;  il faut être chaud, ou froid ; que ton OUI soit OUI et que ton NON soit NON ; la branche qui ne produit pas de fruits sera coupée et brûlée au dernier jour. Etc… Elles sont nombreuses, ces paraboles qui vous invitent à rester fidèles à vos engagements.

Mais que pouvons-nous y faire ? Vous demandez-vous. De part et d’autre vous êtes tiraillés. Influencés par l’éducation reçue, les phénomènes de groupe et par le monde extérieur.

Pour ceux qui sont « nés dans une religion », baptisés depuis l’enfance avant même de connaître le sens du signe de la croix; ceux qui ont adopté une croyance et qui ont au fil des ans ont affermi leur foi, il est encore plus difficile de concilier le spirituel et le charnel, de vivre dans le monde et en même temps vivre pour le ciel.

Vous avez à la fois envie de respecter les paroles du Christ, vous aspirez à la sainteté, mais de l’autre côté vous avez bien envie de goûter aux délices de la chair.

Ceux-là qui n’ont de dette ou de devoir envers aucun principe ou dogme religieux, ont parfois tout l’air d’être bénis. Ils sont libres de leurs faits et gestes. Ils ne seront pas jugés par rapport à leurs croyances, mais plutôt à leurs actes. Mais à vous à qui il a été prescrit de ne pas faire le mal mais qui le faites quand même, on demandera plus de comptes qu’à ceux qui ne savent pas. Je parle comme si j’étais Dieu ou savais les critères sur lesquels il se basera pour juger quiconque.

Bon, en fin de compte pour vous autres catholiques, vous pourrez toujours « confesser » vos péchés charnels après. Le prêtre sera obligé de vous donner une pénitence à faire et voilà. Vous reviendrez le prochain mois pour dire la même chose, sans honte. Vous êtes même libres de changer de paroisse pour vous confesser, de peur de vous faire repérer par votre curé finalement. La confession est juste perçue comme une formalité d’absolution. Jésus a donné ce pouvoir à l’apôtre Pierre qui l’a transmis, « tous ceux à qui vous remettrez les péchés sur la terre, ils leurs seront remis dans les cieux » vous n’hésitez pas à en faire usage. D’ailleurs sa miséricorde est infinie, vous dites-vous.

La volonté manifeste de changer et de se débarrasser du péché disparaît. Vous ne vous confessez même plus avec la foi et la conviction que vos péchés seront vraiment pardonnés. Vous omettez même sciemment d’en citer quelques-uns.

Entre vivre sainement sa vie terrestre pour préparer celle céleste et la vivre sans penser à l’au-delà, le choix reste basé sur le principe de la foi. Laquelle beaucoup n’ont plus dans ce bas monde. Mais pour paraphraser cet auteur dont le nom m’échappe, « Il est préférable de faire du bien sur la terre et se rendre compte après la mort que Dieu n’existe pas, que de vivre sans bornes et de se retrouver en sa face pour le jugement dernier ». A chacun de choisir sa voie, même s’il est souhaitable qu’on se retrouve tous dans l’allégresse infinie du paradis.

  • La nécessité pour la jeunesse de revenir à de meilleures conceptions
  • La patience est un chemin d’or

J’ai dénoncé le fait de ne réduire l’amour qu’au sexe. Pour le besoin de revaloriser le mariage, il est nécessaire pour les uns et les autres de faire preuve de dignité. Les privilèges de la vie de couple sont à conserver pour le futur. Il y en a qui se livrent gratuitement à leurs partenaires tellement de fois pendant leur copinage que finalement l’homme se lasse et finit par ne plus trouver d’intérêt à se marier. Pourquoi se marier quand on a ce qu’on veut quand on en a envie ?

Je ne vous conseillerai pas simplement d’attendre de vous marier uniquement pour libérer votre libido. Autrement ce serait comparer la vocation au mariage à l’aspiration à un exutoire sexuel.

  • L’importance de la redéfinition de l’amourcouple

L’amour ne doit pas être confondu à une simple quête du plaisir. On aime l’autre et on est prêt à tout faire pour qu’il ou elle soit heureux (se) .Le sexe ne doit être qu’une partie des agrégats de la relation amoureuse et non la finalité, le but recherché. Si votre volonté d’aimer une personne est simplement mue par le désir sexuel, autant vous rendre dans une maison close. Cela vous évitera de perdre trop de temps.

Aimer quelqu’un, doit aller de pair avec faire des projets d’avenir avec lui. Lutter ensemble pour bâtir un futur dans lequel vous pourrez tous les deux vous épanouir pleinement. Jeunes, même si l’abstinence n’est pas un long fleuve tranquille et qu’il arrive des fois naturellement à cause de la faiblesse de la chair de glisser, pensez à porter aussi les fruits de l’esprit plutôt que seulement ceux de la chair.

Pour faire court, je crois que ce n’est pas étonnant si beaucoup disent, et cela est peut-être vrai que le fruit que Dieu aurait défendu à Adam et Eve dans le jardin d’Eden ne serait rien d’autre que le sexe ; ce fruit qui est à la base de la naissance du péché et la condition humaine telle que nous la connaissons. A ce sujet, il y en a tellement à dire, mais pour l’heure autant vous dire ce peu.

Je sais bien qu’il écrit dans l’Evangile selon St Luc au chapitre 6 verset 41 : « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère et n’aperçois tu pas la poutre qui est dans ton œil ? ». Soyez sûrs que je n’en disconviens pas. Je ne vous ferai pas le coup du «  faites ce que je dis et pas ce que je fais ».Vous savez bien que quand je parle de vous, c’est de nous qu’il s’agit.

 Mais n’oubliez pas : il est écrit dans Lévitique  chapitre 26, verset 21 : « Si vous me résistez et ne voulez point m’écouter, je vous frapperai sept fois plus selon vos péchés » ! N’ayez crainte. Ce n’est pas moi qui parle. Rires…

Alors chantez le psaume 25, 7 : « Ne te souviens pas des fautes de ma jeunesse ni de mes transgressions ; souviens-toi de moi selon ta miséricorde, à cause de ta bonté, ô éternel ! »

 Laissez un mot si vous vous êtes sentis concernés !A bientôt !

  6 comments for “Le sexe, la Bible et la religion

  1. yao clémence
    23 octobre 2017 at 15 h 51 min

    Que LE SAINT ESPRIT nous aides ( la jeunesse) à surmonter toutes ces faiblesses de la chair.
    DIEU vous bénisse.

  2. papy
    20 juillet 2015 at 22 h 51 min

    merci pour ce bellit. c vrmt rare d ces jrs d parler aussi le monde est enfait renversé. slt

  3. georgy
    20 juillet 2015 at 14 h 46 min

    C’est la triste réalité de nos jours, et le monde va de perversité en perversité, Jésus a dit (j’ai oublié le verset donc je reformule) : à mon retour, trouverai-je une seule personne chrétienne sur terre? Comprenons bien ces mots et repentons nous et donnons notre vie à Dieu. J’aime beaucoup cette phrase « Il est préférable de faire du bien sur la terre et se rendre compte après la mort que Dieu n’existe pas, que de vivre sans bornes et de se retrouver en sa face pour le jugement dernier « . A bon entendeur, salut!

    • Gilbert LOWOSSOU
      1 août 2015 at 16 h 59 min

      salut Geo! Merci pour ton commentaire. désolé pour le retard de la réponse. Moi je prie qu’au moins à son retour,si c’est pour demain, il te trouve toi au moins pieuse sur terre .lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.