30 septembre 2014

Homme à femmes, femme à…risques !

Chez nous comme partout ailleurs je suppose, « un homme c’est un homme ». Il a le droit d’aller avec qui il veut, d’avoir autant de partenaires qu’il lui plaît.

Libre à lui d’aimer celles qu’il veut, ou de mépriser celles dont il a fini de puiser la sève. Du moins, c’est l’impression que moi j’ai, au vu de ce que j’observe et vis.

Le principe est simple. Quant un homme a plusieurs femmes dans sa vie, (épouse(s), maîtresse(s), concubines, copines, etc.) et quand il a la gâchette facile et tire naturellement sur toute silhouette féminine qui bouge autour de lui, cela semble presque normal. Rien de très étonnant ; c’est un homme !

Par contre, il suffit qu’on connaisse à une femme plus d’un homme, pour qu’elle soit automatiquement taxée de prostituée, de femme …à risques ! Pourquoi cela ?

A cette question, paradoxalement, les réponses qu’on me donne n’ont pas  raisonnables; l’on ne peut pas me donner des arguments valables ; on ne peut rien prouver, démontrer. « C’est comme ça, c’est tout ».

Mais les femmes et les hommes n’ont-ils pas les mêmes droits ? Ne sont ils pas libres d’agir à leur guise, de prendre les décisions que bon leur semble, de faire de leur vie ce qui leur chante?

Pour les femmes, c’est « non » ! Une femme = un homme. L’équation est simple ! Mais alors pourquoi ?

Parce qu’une femme qui a un long palmarès, un CV extraordinaire (en matière de partenaires), est une rose sans pétale, une fleur fanée ! Nul homme ne la voudra. Parce que les hommes que nous sommes aimons ce qui est frais, à la rigueur, pas trop usé (simple métaphore, je ne vous considérerai jamais comme des objets, mesdames !).

Parce qu’une femme, c’est sacré. Une femme sans dignité, respect de soi, valeur morale, ne sert pas à grand-chose.

Par déduction, peut on dire alors que l’homme n’a pas de dignité ni de valeur, que l’homme est une créature profane ?absolument pas ! Même dans la Bible, c’est l’homme qui quitte son père et sa mère pour faire UN avec SA femme !

Alors, en quoi le fait pour un homme d’avoir plusieurs partenaires est une preuve de virilité ? Une marque d’estime ?

C’est une question d’ego, tout simplement. C’est un stéréotype dont nous avons hérité de nos sociétés, sans aucun doute. Rien ne justifie cela à mon avis.

Je ne suis pas en train de réclamer le droit  des femmes à avoir plusieurs partenaires ! Loin de moi cette envie, je ne le ferai jamais ! Mais j’invite à ce que l’infidélité, la course aux jupons, ne soient plus considérées pour les hommes  comme un critère de considération !

Parce que nous valons plus, même sans cela nous les hommes. Pour moi en tout cas, « un vrai homme, ce n’est pas celui qui sait séduire plusieurs femmes, mais qui sait séduire une seule femme plusieurs fois » !

Vous-même vous savez que quand je parle de vous, c’est de nous qu’il s’agit !

Partagez

Commentaires

Dave Tendresse
Répondre

Je suis une femme et effectivement ce fléau devient plus qu'intriguant. Merxi About..... aucun homme aucune femme n'a le droit d'etre trompé par aon ou sa partenaire... et pour les hommes ne pensez pas qu'être ●●●●●le mec de toutes ces nanas●●●●● fait de vous un vrai.
Think about

Gilbert LOWOSSOU
Répondre

Merci dave!j'espère que ton message est tombé dans les bonnes oreilles.Moi j'ai entendu en tout cas

XitiO
Répondre

Je te remercie pour ce post !

Gilbert LOWOSSOU
Répondre

C'est peu de chose

Dave Tendresse
Répondre

Je t'en prie giltek. Et jespere que tu sauras faire preuve de fidélité :-)

Gilbert LOWOSSOU
Répondre

Je ne suis pas parfait, mais j'essaye de faire du mieux que je peux ds ce sens, Dave

Fotso Fonkam
Répondre

Giltek, tout d'abord, en Afrique l'homme et la femme ne sont pas égaux – sans pour autant dire que l'homme est supérieur. Pour l'Africain traditionaliste, la femme doit rester à la maison pour s'occuper des enfants. Pas comme une nounou hein, comme une éducatrice, une formatrice. C'est sur elle que les enfants copient tout ce qu'ils font. C'est pour cela qu'elle doit avoir un comportement assez correct, pour ne pas dérouter sa progéniture. C'est en tout cas mon avis.
Ça n'exclut pas que je condamne les tromperies, quelle que soit la personne qui est coupable, mari ou femme.

Gilbert LOWOSSOU
Répondre

Bonjour Will !Et pour l'Africain non-traditionaliste? lol

Fotso Fonkam
Répondre

L'Africain non traditionaliste? Tu veux parler d'un déraciné? Eh bien il réfléchira comme les colons. C'est simple.

Gilbert LOWOSSOU
Répondre

Oui, Will, mais est-ce que la civilisation actuelle, que nous vivons est automatiquement pour l'africain qui se réclame d'elle, une source de "déracinement"?
L'africain ne peut pas non plus rester à l'"age de la pierre taillée" dans sa manière de réfléchir et d'agir; parfois invoquer le colonialisme peut être simplement refuser de voir que les temps ont changé,; ton avis m'intéresse.

Fotso Fonkam
Répondre

Évolution n'est pas synonyme de déracinement. Sauf si on juge notre évolution en se basant sur des critères étrangers à nos réalités. Par exemple, si une africaine définit la beauté en se basant sur des critères étrangers à la culture africaine, elle va commencer à d'affamer pour maigrir. Puis, elle va se décaper, mettre les mèches, greffes et les rallonges, elle va changer de façon de parler etc. Là elle est déracinée, aliénée (conséquence de la colonisation).
Mais si l'évolution résulte des changements liés à notre propre environnement, la c'est l'évolution.

Fotso Fonkam
Répondre

D'ailleurs, que signifie « traditionnel »? La tradition évolue. L'ensemble des comportements d'un peuple à un moment donné de son évolution constitue sa tradition, ses habitudes. Mais de plus en plus on donne à ce mot un connotation légèrement négative en essayant de le faire renvoyer à quelque chose qui est vieux, caduque, dépassé...

Gilbert LOWOSSOU
Répondre

" Mais de plus en plus on donne à ce mot un connotation légèrement négative en essayant de le faire renvoyer à quelque chose qui est vieux, caduque, dépassé…" je suis entièrement d'accord avec cette phrase là.Mais toutes les traditions, ne sont pas no plus parfaites; ce n'est pas parce qu'elles sont propres à un groupe ou un peuple qui a tout à fait le droit et la liberté de réfléchir et d'agir comme il veut, que quand il y a un fait ou un comportement qui ne sied pas aux valeurs humaines dans son ensemble, on ne la dénonce pas.Je donne l'exemple de l'excision.Dans combien de communautés d'Afrique, ce n'est pas partie intégrante de la tradition, de la coutume?et pourtant on sait tous ce qu'il en est de cette pratique oh que dangereuse!

Fotso Fonkam
Répondre

Je suis d'accord. Je dis juste que chaque peuple devrait évoluer à son rythme. Qu'on laisse les africains se rendre compte que c'est dangereux et changer eux-mêmes, au lieu de leur imposer des choses. C'est le cas avec l'homosexualité.
Nos mentalités ne doivent pas etre bousculées sous peine de créer des émeutes.

Gilbert LOWOSSOU
Répondre

ok.je propose qu'on fasse de nos échanges un billet commun toi et moi.on introduit seulement, et le corps du billet sera juste nos discussions ici,on demande à la fin aux autres de se prononcer sur le sujet aussi pour voir leurs avis.on pourra titrer le billet "appel public à débats": l'africain et la modernité, ou tradition et modernité, je sais pas trop;c'est une proposition

Fotso Fonkam
Répondre

D'accord. On en discute par mail out par tweets. C'est une bonne idée.

Sophie
Répondre

Ton billet reflète la triste réalité.
Il ne devrait y avoir aucune différence entre un homme et un femme. Le fait est qu'une tromperie est ue tromperie, peu importe qui la commet. Donc les hommes devraient penser à ce qu'ils ressentiraient si leur femme les trompaient avant de les tromper, et arrêter de se comporter en victimes!
En tant que femme, je trouve que ce genre de comportement n'est que de l'irrespect pur et simple!
Personne ne les a forcé à se marier avec elles, ils ont promis fidélité, pour le meilleur et pour le pire, etc. Et le plus important, c'est la mère de leurs enfants. Ne méritent-elles pas du respect?

Gilbert LOWOSSOU
Répondre

tu as absolument raison.
le fait est malheureusement que pour beaucoup, la fidélité est un luxe difficile à se payer.La réalité est qu'on en tient plus rigueur aux femmes qu'aux hommes.Une femme infidèle, c'est presque "dégoûtant"