Ils ne peuvent pas juste rester chez eux?

Il n’y a déjà pas assez de boulot pour les autochtones eux mêmes. La courbe du chômage n’a pas cessé de grimper depuis des mois. Les Français se serrent toujours la ceinture. S’il faut en plus de cela accueillir des milliers de réfugiés, bah c’est pas très plaisant au fond.

Ils ne viennent pas en vacances ; ils viennent rester, s’éterniser. Beaucoup sont arrivés en famille déjà constituées. Les autres bah, ils vont en fonder ici. Ils sont partis pour pousser des racines. Et on y pourra rien ! Ils vont scolariser leurs enfants avec les nôtres, partager tous nos équipements sociaux. Ils vont s’insérer, s’intégrer.

Zut ! Le droit d’asile est malheureusement inaliénable. Tout le monde sait qu’en Irak, en Syrie, dans beaucoup de pays du Moyen-Orient il y a la guerre et l’instabilité, des chrétiens sont persécutés, les gens ne sont pas libres. Si quelqu’un est contraint de quitter son pays pour ces raisons et qu’il sollicite l’asile dans un autre pays où il pense avoir plus de possibilités de vivre décemment, bah ce pays ne peut pas ne pas considérer son cas ! Ils demanderont l’asile et on le leur accordera, Zut !

Tout le monde entier est témoin de la situation de ces pays-là. Il a fallu qu’un petit garçon soit retrouvé mort  sur une plage pour que les lignes bougent. On est obligés d’être indulgents, solidaires. Il faut les accueillir. Ils peuvent apporter un plus à nos économies aussi. Bon d’accord ! Mais pas n’importe qui et n’importe comment non plus!

Chaque pays à son quota ! En fonction de la démographie, de la richesse nationale, du nombre de demandeurs d’asiles déjà pris en charge et du taux de chômage de chacun. Les mêmes critères ou presque sont à considérer au niveau des villes qui accueillent les réfugiés.  Tout ça c’est des dépenses pour les municipalités, l’Etat. Tout le monde ne va pas les accueillir et on ne veut pas accueillir tout le monde non plus! Preuve : un maire en France a déjà affirmé ne vouloir accueillir que des réfugiés de confession chrétienne !

L’Europe, c’est SCHENGEN ! S’ils entrent en Allemagne, ils passeront en Belgique ! S’ils débarquent en Espagne, ils iront en Italie s‘ils le veulent ! Mais qu’importe chacun a ses quotas ! Personne ne va faire plus que l’autre ! Malgré tout, certains pays Européens toujours disent non, fortifient leurs frontières.

Ah, et puis, et les autres ?

Les milliers de migrants de calais ? Les réfugiés qui vivent dans les CADA ? (Centres d’Accueil pour Demandeurs d’Asiles )? Ceux qui ont leurs demandes en cours d’examen ? Ceux qui veulent immigrer pour des raisons diverses, on ne peut pas les oublier même si les vagues actuelles de réfugiés leurs volent la vedette. Quel casse-tête!

Si on avait su. Peut-être qu’on aurait dû faire quelque chose pour que la paix soit en Syrie ; pour que la stabilité demeure en Irak ! Ah ! On a attisé des feux à ces endroits là, mais c’est chez nous que nous sommes obligés de les éteindre.

C’est un rendez-vous de l’histoire ; le monde entier est témoin. Est-ce qu’on veut apparaitre cruels,  peu humanistes ? Ou solidaires et indulgents ?

Mais aussi, il ne faut surtout pas donner l’impression aux autres que les portes sont grandes ouvertes maintenant ! Nous sommes ouverts aux réfugiés mais pas à tout le monde ! Tous ceux qui immigrent vers la France, l’Europe pour des raisons diverses, ça reste comme d’hab. ! Oh oui parce que combien en plus ne seront-ils pas à vouloir tenter leurs chances aussi en ce moment de solidarité internationale ?

Tout bien réfléchit, tant que nous n’aiderons pas les pays en voie de sous-développement à évoluer et à offrir des conditions de vie acceptables à leurs habitants, à chaque fois que nous failliront à sauvegarder la paix, éviter les conflits et garantir un mieux vivre pour chacun dans une partie du monde, nous pouvons être sûrs que les candidats à l’exil et à l’immigration ainsi que le nombre de réfugiés jamais ne diminueront.

Bon, on sait qu’il fait mieux vivre chez nous, mais quand même Ils ne peuvent pas juste rester chez eux ?

C’est certainement une question sinon des réflexions que beaucoup d’Européens se posent et font silencieusement face à la vague de migrants et de réfugiés qui déferle actuellement sur leur continent.

J’y ai pensé, j’en ai parlé, nous suivons le regard attentif!

Secrets de polichinelle.

  2 comments for “Ils ne peuvent pas juste rester chez eux?

  1. Georgy
    11 septembre 2015 at 22 h 33 min

    Face à l’affût de réfugiés vers les pays européens, je comprends tout à fait l’inquiétude de certains dirigeants, maires ou encore partis politiques pour qui ces vagues d’immigrés ne sont que cerise sur le gâteau. L’occasion une fois encore de défendre des politiques incompréhensibles pour ma part. Bref ils ont toutes les raisons d’avoir peur, nous avons ensemble vécu de loin ou de près des événements que nous ne voudrons plus jamais voir se produire. Mais juste une chose : personne n’est à sa place. On vient tous de quelque part. Et si à un moment donné les pays qui nous ont respectivement accueilli nous avaient dit non, nous ne seront certainement pas à certains postes aujourd’hui. Tout le monde a droit à une 1 ère voire seconde chance ou opportunité, mais dans ce cas nous parlons de la vie, ils veulent juste vivre. Tout individu à droit à la vie!!!

    • Gilbert LOWOSSOU
      11 septembre 2015 at 22 h 51 min

      Tu as parfaitement raison.
      je suis d’accord quand tu dis  » ils veulent juste vivre. Tout individu à droit à la vie!!! »
      J’espère que la majorité de ceux qui sont inquiets à l’idée de les accueillir changera progressivement d’avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.