Allez-y, mariez-vous pour la forme !

Régulièrement, il m’arrive de voir ou d’entendre parler de certaines unions. Je me demande parfois ce qui motive certaines personnes au mariage ? Quelle est leur vision pour l’avenir, quelles sont leurs perspectives ? Que veulent-ils construire ?

Beaucoup rêvent du mariage, mais faire les choses de la bonne façon n’est pas ce qui les importe le plus. L’essentiel, c’est d’être marié (e); la légèreté et la pression sociale sont le moteur des envies et décisions.

M’inspirant des publications récentes de mes confères, je suis arrivé à conclure que les gens souvent se marient pour des raisons pas très rationnelles. Les foyers sont de plus en plus fragiles ; sans fondations, oscillant au gré de chaque vent.

A ceux qui veulent aller loin mais ne ménagent pas leur montures et qui mettent la charrue devant le bœuf,

A ceux qui laissent aux autres la largesse de décider de leurs choix de vie  je dis : faites ! Mariez-vous  à l’envie.

Hâtez-vous !

Prenez le mariage comme une compétition, un sprint sur 100 m avec Usain Bolt comme concurrent : déterminez-vous à franchir à tout prix la ligne d’arrivée sous la barre de vos trente ans ! Parce que la fille de votre voisine, ou votre amie intime du même âge que vous s’est déjà mariée, refusez de faire correctement les choses étape par étape ; faites tout pour changer de statut également : sautez dans les bras du premier venu !

Mariez-vous pour le plaisir des autres

Même si vous n’êtes pas prêts, mariez-vous quand même ; faites-le parce que vous êtes le seul enfant de la famille à être encore célibataire ; Ou simplement parce que vous êtes l’aîné et que pour être respecté, vous devez fonder une famille.

Que vous soyez, votre partenaire et vous-même sans le sou ou pas, mettez-vous ensemble et dites-vous que Dieu ne laisse pas crever ses enfants.

Mariez-vous parce que dans votre communauté religieuse, on perçoit mal les hommes célibataires ou parce qu’ainsi il vous sera accordé plus de crédit dans votre milieu professionnel et votre entourage. Mariez-vous parce que ça fait « branché » ; « responsable ».

Mariez-vous juste pour le superficiel

Crédit Pixabay.com
Crédit Pixabay.com
Crédit : Pixabay.com
Crédit : Pixabay.com

Rien que pour le plaisir de porter une bague aux doigts ; simplement pour le souhait d’être appelée Mme Ceci épouse Tel, casez-vous !

Si vous voulez, mariez-vous simplement parce que vous aimez les robes de mariées, ou alors désirez reproduire la partie de la cérémonie ou après un compte à rebours, les mariés jettent un bouquet de fleur dans la foule des invités amassée dans leurs dos. Allez-y mariez-vous juste pour cela !

Vous voulez arriver à bord de voitures luxueuses, couper avec votre homme un gâteau à sept étages, faire des vidéos, des séances photos, recevoir des cadeaux, partir en lune de miel comme dans un conte de fée ou un feuilleton. Bonne chance ; mariez-vous juste pour cela !

Mariez-vous parce que vous voulez savoir ce que ça fait de se tenir devant l’autel, d’embrasser votre conjoint dans la chapelle en présence vos parents, puisqu’on ne vous le tolèrera que cette fois.

Si vous le désirez, mariez-vous parce que vous aimez organiser des fêtes, recevoir des invités, voir du monde autour de vous. Même si après ils s’en iront comme ils sont venus, rien que pour l’euphorie de ces instant ou vous avez toute l’attention sur vous, mariez-vous !

Uniquement parce que vous voulez qu’on vous doigte (sens propre) ; « la voilà qui passe avec son mari » ,  » regardez, c’est lui et son épouse qui arrivent » ; rien que pour recevoir les honneurs dus à toute femme mariée, ou pour vous attirer la curiosité et susciter l’admiration de ces femmes avides d’hommes avec la bague au doigt et vous distinguer au sein du cercle de vos amis à peine assez matures pour respecter votre intimité de couple, mariez-vous !

Allez-y

Engagez-vous parce que vous avez envie de disposer de réconfort en temps réel. Parce que vous voulez pouvoir sentir la chaleur d’un corps, chaque fois que l’envie vous prendra. Même si cette envie peut être évanescente, que ce soit pour vous une raison suffisante pour vous engager dans la voie de l’union sacrée.

Si vous le voulez, mariez-vous parce que vous vous ennuyez dans votre vie ; parce que vous avez envie de dépenser votre fortune, ou de faire profiter à « certains », la fortune de quelqu’un d’autre. Mariez-vous parce que celui ou celle que vous avez rencontré est un bon parti qu’il ne faut surtout pas laisser filer; Mariez-vous de guerre lasse de briser des cœurs.

Ne vous mariez pas parce que vous êtes amoureux. Dites-vous que choisir un mari ou une femme, c’est comme essayer des chaussures ; quand une paire ne vous pas, on en essaye une autre. Allez-y !

Ne vous mariez pas parce que vous êtes en âge de le faire. Oubliez le fait que le mariage est sacré. Omettez d’accepter que la vie de couple est faite de hauts et de bas ; Laissez de côté les moments où vous devrez lutter mutuellement pour l’épanouissement de chacun. Ne pensez même pas au fait qu’il vous faudra vous séparer de vos vices apparents ou cachés pour être pour vos progénitures des exemples et modèles à suivre.

Mariez-vous parce qu’il faut le faire,

Mariez-vous parce que se marier, c’est à la mode !

A bon entendeur……….

  5 comments for “Allez-y, mariez-vous pour la forme !

  1. Ecclésiaste Deudjui
    24 novembre 2015 at 9 h 09 min

    super Gilbert! c’est d’un cynisme sarcastique ton texte krkrkrkrkrkr. en fait je suis de ceux qui n’aimeraient pas se marier pour « faire comme les autres »
    mais rassure-toi, je ne t’ai pas lu pour la forme lol

  2. Georty
    23 novembre 2015 at 21 h 32 min

    Le mariage est sacré, c’est l’union de deux personnes, deux esprits, deux âmes, « c’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme, et les deux deviendront une seule chair ». Le prendre à la légère est la pire erreur que l’on puisse commettre : à mon avis, il y a trois étapes importantes dans la vie> donner sa vie à Jésus, réussir sa vie professionnelle et son mariage; les trois sont indispensables pour une vie épanouie. Si les deux premiers sont réunis, et que le troisième n’y est pas,c’est un peu déplorable. Une stabilité du couple est très important, et il faut réfléchir à plusieurs reprises avant d’y entrer. C’est un pont de non retour, en tout cas, pour moi, parce que je ne conçois pas le divorce comme une porte de sortie, ce n’est pas un échappatoire, c’est une prison, parce qu’après la séparation, on recommence par chercher un autre conjoint, et si ça ne réussit pas on divorce, encore et encore sans parler de séquelles que de tels actes peuvent laisser au passage. Combien de pauvres enfants de nos jours subissent les conséquences des parents qui n’ont pas bien évalué ce que c’est que le mariage avant de faire le saut? Pensons-y!

    • Gilbert LOWOSSOU
      23 novembre 2015 at 22 h 36 min

      Merci pour ce commentaire édifiant
      j’aime quand tu écris  » je ne conçois pas le divorce comme une porte de sortie »
      c’est vrai qu’après un premier divorce, la pression deviendra plus forte; la peur de commettre les mêmes erreurs
      la volonté de bien faire cette fois et finalement on peut se retrouver facilement dans un cercle vicieux.
      cela mérite beaucoup de réflexions. un mariage réussi est une construction qui n’a certainement pas pour moteur ni l’improvisation
      ni le hasard.
      c’est un critère très important qui détermine le bonheur ou le mal être de l’homme et de la femme dans leur si courte existence!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.